Vendredi, 31 octobre 2014

Samedi 15 novembre : Marchons contre Hollande, Valls et contre le budget d'austérité

A la mi-mandat de François Hollande, le gouvernement et sa politique sont profondément rejetés par la population. La hausse continue du chômage, la mort de Rémi Fraisse à Sivens, les renoncements sur le climat, sont les signes de l'échec social, démocratique et écologique d'un gouvernement austéritaire et répressif.

affiche_15_nov_paris.jpg

Des dizaines d'associations, syndicats avec de nouvelles fédérations de la CGT comme celle de la chimie par rapport à la dernière manifestation du 12 avril, sont membres du collectif AAA qui organise ces marches et qui inclue aussi des forces politiques : le Parti de Gauche et toutes les forces du Front de Gauche mais aussi Nouvelle Donne, la totalité de la gauche d'EELV et les socialistes affligés.

La dynamique unitaire est enclenchée et déjà 250 personnalités syndicales et politiques appellent à manifester.

Lire la suite...

Jeudi, 30 octobre 2014

La VIe République, une exigence démocratique, sociale et écologique

Le 7 octobre le journal l'Humanité me demandait d'expliquer les raisons d'appeler à une 6ème République. C'était déjà il y a plus de 3 semaines. J'y avais répondu dans les 3700 signes imposés. Vous trouverez le texte plus bas.

Mais depuis je pourrais y ajouter tellement de raisons supplémentaires : pas un jour sans qu'une "affaire" ne vienne montrer que ceux qui nous gouvernent font désormais partie quasiment tous de la même caste. Lla pire caricature dans ce gouvernement est peut-être l'actuel ministre de l'économie Emmanuel Macron encore que certains se relaient dans le concours de petites phrases dédaigneuses et méprisantes pour celles et ceux qui s'échinent tous les jours pour essayer de gagner de quoi terminer le mois.

Alors oui il est plus que temps de dire qu'il faut en finir, que nous avons besoin de reconstruire des institutions pour le peuple et pas contre le peuple, des institutions démocratiques, sociales et qui enfin permettent à notre pays de se projeter dans le futur, de prendre à bras le corps la question écologique parce qu'il y a urgence et que les pouvoirs qui se succèdent non seulement n'y comprennent rien mais surtout sont bien trop dépendants des divers lobbies et des intérêts financiers pour être capables de rompre avec le modèle économique en vigueur qui nous mène droit à la catastrophe.

Malheureusement les évènements actuels, entre l'obstination à construire l'aéroport de Notre Dame des Landes, le laisser-faire pour la ferme des 1000 vaches mais en réprimant les paysans de la Confédération Paysanne qui à juste titre s'opposent à cette agriculture industrielle et pour finir le barrage du Testet pour lequel Rémi Fraisse a été tué, montrent qu'ils ne veulent rien entendre

Alors oui il est plus que temps d'en finir avec avec cette 5ème république qui va du petit potentat de conseil général comme Thierry Carcenac jusqu'au président de la République

Vite la 6ème République

je signe pour la 6ème république

http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe/

Lire la suite...

Vendredi, 17 octobre 2014

Chili : Hommage à Miguel Enriquez et à toutes celles et ceux tombés dans la lutte contre la dictature

Le 11 septembre 1973 Augusto Pinochet prenait la tête d'un coup d'état militaire pour en finir avec le gouvernement de l'Unité Populaire. Salvador Allende, le président démocratiquement élu, périssait dans le bombardement du palais gouvernemental, La Moneda.

La répression militaire s'abattait sur tous les opposants provoquant plus de 2000 morts, près de 1000 disparus, de nombreux prisonniers torturés et des milliers d'exilés.

Chile : memoria viva

Dans cette situation de dictature militaire, des hommes et des femmes décidèrent de résister y compris les armes à la main. Nombreux furent ceux qui y laissèrent leur vie.

Ils étaient souvent jeunes mais voulaient un futur meilleur pour leur pays.

Lire la suite...

Vendredi, 5 septembre 2014

En finir avec l'impunité des élus délinquants : non à leur réélection

Après Jérôme Cahuzac et son compte en Suisse non déclaré, après Jean-Marie Le Guen et la sous-estimation de son patrimoine pour la modique somme de 700 000 euros voici Thomas Thévenoud et son problème de "conformité avec les impôts" ! De qui se moque-t-on ? Lorsque n'importe quel contribuable ne déclare pas ses impôts 3 ans de suite, on ne dit pas qu'il a un problème de "conformité" mais bien qu'il a cherché à frauder le fisc.


Oui Mr Thévenoud est un fraudeur et en plus un menteur. Comme l'était avant lui Jérôme Cahuzac qu'il avait pourtant abondamment critiqué pour son comportement.

Alors c'est vrai, la nouvelle loi sur la transparence a permis de le démasquer rapidement et de le démissionner de son poste de secrétaire d'état. Pour sa défense, il a osé avancer comme argument "Je n’ai jamais fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire ou fiscale"

Démissionnaire du gouvernement, selon la loi Thomas Thévenoud peut retrouver son siège de député. Aura-t-il seulement la décence de ne pas le faire et de démissionner ? Vu sa défense quant au non paiement de ses impôts, on ne peut qu'être inquiet.

Lire la suite...

Jeudi, 4 septembre 2014

Parti Socialiste : la mue en un parti démocrate

En 2012, François Hollande s'est fait élire sur un programme ne contenant quasiment aucun engagement social. Dans la 5ème République le Président décide des orientations politiques et le premier ministre les met en oeuvre. Or depuis ces dernières semaines nous assistons à une perversion totale des institutions : c'est le premier ministre, qui impose ses orientations pour lesquelles les français n'ont jamais été consultés. En réalité les seuls qui se sont prononcés sont les adhérents et sympathisants socialistes lors de la primaire en apportant moins de 6 % des suffrages aux propositions portées par Manuel Valls. Pourtant ce sont celles qui sont maintenant mises en oeuvre.

Nous assistons donc à une véritable épreuve de force : tous ceux qui sont sur la ligne libérale au sein du PS plus des intellectuels, économistes et sociologues divers, ont décidé de profiter de la nomination de Manuel Valls comme 1er ministre pour imposer à marche forcée au PS la mutation opérée par les autres partis sociaux-démocrates et à laquelle le PS français avait jusqu'ici échappé. Le modèle n'est même plus Blair, Schröder ou Zapatero mais Matteo Renzi arrivé à la présidence du conseil des ministres en Italie par un putsch à l'intérieur de son parti, le Parti Démocrate.

Au niveau des institutions, nous avons donc un président de la République qui inaugure les chrysanthèmes en passant de commémoration en commémoration, et les années 2014-2015 sont particulièrement fastes entre le centenaire de la première guerre mondiale et la fin de la deuxième guerre mondiale, et un premier ministre qui gouverne.

Livre_MB2.jpg

!!!! ET HOLLANDE CONTINUE !!!

Lire la suite...

page 1 de 160

Générateur de miniatures