Dimanche, 31 janvier 2016

Primaires : et si on arrêtait de faire semblant ?

De rebondissements en rebondissements, il y a largement de quoi s'y perdre. L'appel lancé par 40 personnalités pour des « primaires de la gauche et des écologistes » s'adressait à tous y compris Hollande, Valls, Macron et ceux qui soutiennent la politique du gouvernement. C'était déjà surprenant de pouvoir imaginer organiser une primaire avec F. Hollande, en raison de son statut, ou encore plus à cause des politiques qu'il mène. D'où dès le début une ambiguïté entre ceux qui voulaient en faire un instrument du renforcement de la nouvelle candidature de F. Hollande et ceux qui au contraire espèrent ainsi le pousser vers la sortie pour y mettre quelqu'un d'autre du PS.

Toute la gauche était ainsi sommée de participer et d' accepter de soutenir le vainqueur quel qu'il soit y compris le président sortant.

Il est donc très étrange de partir du principe que des forces qui ont des positionnements politiques très distincts, ayant présenté des candidats différents en 2012 au premier tour (F. Hollande, JL Mélenchon, Eva Joly) doivent s'associer dans une primaire sans que soient définis préalablement les grands axes d'un projet politique commun. Ou autrement dit, les divergences avec le gouvernement PS au pouvoir ne se limitent pas pour nous à la déchéance de nationalité. Elles sont bien plus importantes.

Lire la suite...

Mercredi, 20 janvier 2016

Autogestion : quelle actualité ?

Ci-dessous un texte d'amis et camarades sur ce sujet

Réseau pour l’Autogestion, les Alternatives, l’Altermondialisme, l’Ecologie et le Féminisme

Militantes et militants aux trajectoires politiques diverses, souvent issu.e.s des Alternatifs, adhérent.e.s d'Ensemble ! mais aussi d'autres formations de la gauche de gauche, toutes et tous attaché.e.s au patrimoine politique incarné depuis près de 50 ans par différentes organisations de la gauche autogestionnaire, nous avons souhaité constituer, sous forme associative, un Réseau pour l'Autogestion, les Alternatives, l'Altermondialisme, l'Écologie et le Féminisme.

Ce Réseau n'est pas une nouvelle organisation ayant vocation à se manifester dans le champ habituellement investi par les partis et mouvements politiques. C'est un espace ouvert d'élaboration et de réflexion qui entend faire vivre le patrimoine autogestionnaire enrichi par les expériences de contestation et d'alternative nées dans le champ des résistances ouvrières, de l'écologie, du féminisme et de l'altermondialisme.

Tout en s'appuyant sur ce que l'ordre du monde fait naître comme opposition créatrice et expérimentations dans les entreprises et les territoires -du budget participatif de Porto Alegre aux reprises d'entreprises par leurs salarié-e-s en Argentine en passant par les luttes de type ex-FRALIB en France-, le Réseau AAAEF vise à diffuser des travaux théoriques, passés et actuels, susceptibles d'éclairer les enjeux politiques actuels.

Il se propose aussi d'impulser une réflexion sur la stratégie de transformation dans un contexte profondément renouvelé.

Il y a en effet un double consensus au sein des forces sociales et politiques qui portent une volonté de transformation sociale et démocratique, écologique et féministe.

D'une part, le dépassement du capitalisme mondialisé qui structure les institutions, les autres formes de vie organisées et les imaginaires ne peut pas être seulement la résultante d'un grand soir électoral pas plus qu'une soudaine et brutale accélération de l'histoire portant un parti révolutionnaire au pouvoir.

D'autre part, parmi les forces anti-système, chacune et chacun s'accordent à reconnaître les difficultés que pose la reconstruction d'un nouveau projet d'émancipation. Les résistances peinent à se transformer en alternative de masse et les classes populaires, dont la mémoire a intégré l'échec total des expériences socialistes et communistes, ne sont pas prêtes à faire table rase du passé si l'avenir dans lequel on peut se projeter dessine une perspective grisâtre.

C'est en partant de ces dernières difficultés – et donc de la nécessité de faire la démonstration – ici et maintenant - de ce que peut être le monde de demain, que nous mettons en avant mais aussi en débat la perspective autogestionnaire à la fois comme forme d'organisation sociale post-capitaliste, comme forme d'organisation et de lutte dans la société actuelle et comme culture imprégnant les pratiques et les formes de structuration politique.

Ces caractéristiques qui font apparaître l'autogestion à la fois comme projet, comme stratégie et comme pratique sociale de démocratie active et d'expérimentations ne peuvent être pensées « hors-sol ».

Certaines luttes sociales, comme nombre de mouvements écologistes et féministes, comme les mobilisations altermondialistes, nouvelle forme d'internationalisme, remettent en cause les modes trop hiérarchiques de prise de décision et sont sensibles à l'auto-organisation de la contestation et à la démocratie directe dans la maîtrise de l'action, qui sont autant de constituants essentiels de la perspective autogestionnaire.

La transversalité des contestations et des alternatives est devenue une des conditions de leur réussite et, à une autre échelle, une des conditions de l'émancipation humaine.

C'est pourquoi la réflexion et l'échange sur la transversalité seront une des préoccupations du Réseau AAAEF.

Mais si nous souhaitons prendre toute notre place -celle du courant autogestionnaire enrichi par les travaux récents sur les communs et l'appropriation sociale - dans la nébuleuse des groupes, associations, réseaux, revues, cercles de débat qui inscrivent aujourd'hui leur action et leur réflexion dans l'espace de la gauche de transformation sociale et écologique, nous le faisons dans un double esprit.

D'abord, avec un souci d'humilité et de modestie qui suppose un esprit d'ouverture et la prise en considération de questionnements nouveaux et incertains. Dans un contexte lui-même incertain et après une longue période historique où les échecs ont pris le pas sur les succès, c'est une attitude qui nous semble souhaitable et nécessaire.

Ensuite, avec la ferme conviction que, si chaque réseau, groupe, association, revue, a un champ spécifique d'activité, la coopération et la collaboration s'imposent sur des projets et des débats où l'approche commune et les synergies, parfois déjà mises en oeuvre, sont suffisantes pour faire l'économie d'un éparpillement préjudiciable à toutes et tous.

Jany ARNEGUY (30), Stéphane BELLOY (93), Benoît BORRITS (72), Bernadette BOUCHARD (06), Raphaëlle BRANGIER (76), Michel BUISSON (69), Florence CIARAVOLA (06), Pierre COURS SALIES (93), Gilbert DALGALIAN (83), Bruno DELLA SUDDA (06), Christian DELORD (30) ; Jacques FONTAINE (25), Gérard FRETELIERE (72), Pierre GAYRAL ( 93), Guy GIANI (06), Jean Louis GRIVEAU (29), Benoît & Pierre HEBERT (76), Arthur LEDUC (06), Jean Pierre LEMAIRE (75), Christophe LEMASSON (22), François LONGERINAS (75), Roland MERIEUX (75), Henri MERME ’75), Pierre Yves PIRA (59), Marylise PLONGEON (44), François PRENEAU 44), Joëlle REYNAUD (32), Alain RIBIERE (06) , Bruno RIONDET (86), René SEIBEL (93), Patrick SERAND (44), Francis SITEL (75), Jean Yves TENAUD (06), Romain TESTORIS (06), Jacques THOMAS ( 21), Philippe ZARIFIAN (75), Pierre ZARKA (71).

Si ce projet suscite votre intérêt et encore mieux si vous souhaitez vous y associer vous pouvez contacter :

Guy Giani guy.giani@wanadoo.fr

Jean Pierre Lemaire jeanplemaire@wanadoo.fr

Henri Mermé henrimerme@hotmail.com

Jeudi, 14 janvier 2016

Relaxe pour les 8 de Goodyear

Goodyear

Huit ex-salariés de Goodyear ont été condamnés mardi à neuf mois de prison ferme pour la séquestration en 2014 de deux cadres dirigeants.

La répression syndicale atteint un niveau rarement égalé !

Les salariés défendaient pourtant simplement leur emploi et leur droit de vivre correctement.

Le Parti de gauche soutient la pétition lancée pour l’arrêt des poursuites, et contre le silence du gouvernement. Valls et Hollande condamnent ouvertement les luttes sociales, nous les défendons !

Pour tous ceux qui entendent bousculer le système et le tripartisme pour 2017, s’il y a un appel à signer en ce début d’année c’est celui en solidarité avec les huit de Goodyear. Plus de 45 000 déjà à l'heure où je poste ce billet.

https://www.change.org/p/françois-hollande-l-appel-des-goodyear?recruiter=461158802

Mardi, 12 janvier 2016

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Ce billet est une réflexion strictement personnelle qui n'engage que moi et qui n'a aucune vocation à regrouper qui que ce soit. Mais je pense que vu l'état dans lequel est tombé "l'autre gauche" nous avons besoin de réflexions, de débats tout azimuts. C'est pourquoi après le premier billet où j'essayais de faire un bilan centré sur les résultats des élections régionales celui-ci a plus vocation à réfléchir sur la suite. J'espère qu'il provoquera aussi des commentaires comme le premier, même si je ne suis pas d'accord avec tous, ils sont des apports, des précisions, des controverses. C'est un billet assez long aussi je n'ai pas tout développé autant que je pourrais le faire.

Lire la suite...

Dimanche, 3 janvier 2016

Tous à Notre-Dame des Landes samedi 9 janvier : non aux expulsions

NDDL 9 janvier

Communiqué du Parti de Gauche

Pas d'expulsions à Notre-Dame des Landes !

Alors que AGO-Vinci avait renoncé en décembre à sa procédure d'expulsion contre les habitants et paysans propriétaires ou locataires avant la déclaration d'utilité publique (DUP), il l'a finalement réactivée le 30 décembre. Elle viendra devant le tribunal le 13 janvier.

Les tentatives d'expulsion par la force ayant échoué, le gouvernement sous couvert de Vinci utilise maintenant la justice pour parvenir à ses fins et ce contrairement à ces engagements obtenus par la lutte selon lesquels ni les travaux de l'aéroport ni les expulsions ne commenceraient avant l'épuisement des recours juridiques.

Vinci comme le gouvernement doivent en finir avec leur obstination, renoncer à toute procédure d'expulsion et abandonner le projet d'aéroport.

Le Parti de Gauche, comme depuis le début de la lutte, apporte son total soutien aux habitants concernés. Il appelle ses militants à participer massivement à la mobilisation du samedi 9 janvier et y sera représenté notamment par Jean-Charles Lallemand, secrétaire général et Martine Billard secrétaire à l'écologie.

page 1 de 166

Générateur de miniatures