Alors même que le gouvernement souhaitait faire passer le texte de ratification de l'ordonnance sur la refonte du code du travail en toute discrétion, à la va-vite, le travail en profondeur de propositions pour garantir une transcription à droit constant des député-e-s des groupes GDR (Verts et PCF) et SRC a porté ses fruits. Plusieurs amendements de l'opposition ont été ainsi adoptés avec l'accord du Gouvernement.

L'inconsistance du groupe UMP n'a pas permis d'aller jusqu'au bout de l'examen de ce texte : retard à l'ouverture des débats ce mercredi matin, demandes de suspension de séances pour rappeler des députés insuffisamment nombreux dans l'Hémicycle...

Finalement, le quorum n'étant pas atteint l'examen du texte est reporté à plus tard... Le groupe GDR avait pourtant demandé à deux reprises en Conférence des présidents l'augmentation du temps d'examen de ce texte.

Il est vrai que pour l'UMP il est plus important de légiférer sur les chiens dangereux que sur le code du travail qui touche le quotidien de 21 millions de salariés. Ceux-ci apprécieront....