Pour détourner le débat, le cardinal Bertone a osé déclarer que la pédophilie n'est pas liée au célibat des prêtres mais à l'homosexualité. Rappelons à ce cardinal qui semble l'oublier que le viol d'une petite fille constitue aussi un crime de pédophilie. Sa déclaration de haine homophobe fait elle-même suite aux déclarations du 9 avril de l'évêque émérite de Grosseto, Giacomo Babini, dans lesquelles celui-ci a déversé des propos antisémites, contre les franc-maçons et contre un supposé « lobby gay », qualifiés « d'ennemis habituels » et accusés de complot contre l'église catholique à travers les scandales récents de pédophilie.

Si l'homosexualité est une orientation sexuelle, la pédophilie est une pathologie criminelle, ce qui est totalement différent.

L'amalgame est d'autant plus inadmissible de la part du représentant d'un État. Nous attendons avec impatience la condamnation de ces propos ainsi que la destitution de l'auteur de son poste de secrétaire d'État du Vatican.