En échange, le gouvernement équatorien demande à la communauté internationale de prendre elle aussi ses responsabilités pour le bien commun. Concrètement, Rafael Correa demande une compensation du manque à gagner à hauteur d’au moins 50% des revenusqu’auraient rapporté l’exploitation du pétrole de Yasuni à prix constants. Les fonds ainsi récoltés serviront exclusivement à la réalisation de projets conformes au respect des droits de l'écosystème, garantis par la Constitution équatorienne. Ils seront administrés par des représentants de l'Etat équatorien, de la société civile équatorienne, des Etats contributeurs et de l'ONU.


Pour nous, ce premier pas vers une sortie de l'économie pétrolière doit être soutenu en tant que tel et le mécanisme novateur sur lequel il repose fait figure d'exemple au plan international. C'est pourquoi nous vous encourageons à demander à la France et à l'Union européenne d'en devenir des contributeurs de premier rang."


Dans ce but, nous vous invitons à une Conférence débat autour du documentaire "Yasuni - ITT - Une idée simple et révolutionnaire" avec sa réalisatrice Laetitia Moreau, avec également Matthieu le Quang, chercheur associé à la FLACSO en Equateur et qui collabore à ce projet, et moi-même !



Biodiversité, Réchauffement climatique:

Yasuni ITT, un premier pas vers une planification écologique

Le 29 juin 2010 de 14h à 18h

Au Sénat, salle Monnerville

15, rue Vaugirard, Paris 6ème

(métro Odéon, RER Luxembourg)


 

Merci de vous inscrire avant le 27 Juin à l'adresse : conferenceyasuniitt@lepartidegauche.fr en nous indiquant précisément vos noms et prénoms.


Attention ! L'accès aux locaux du Sénat n'est possible que sur invitation et sur présentation d'une pièce d'identité.