Mardi, premier jour de débat en séance. Roland Muzeau a défendu une motion de renvoi en commission. Faut dire qu'il y a de quoi. Le gouvernement à ce moment là a annoncé qu'il déposerait de nouveaux amendements en fonction du succès ou non des mobilisations du mardi 7. Il est simplement invraisemblable que le débat commence sans que les députés aient tous les éléments du texte. Vous trouverez donc ci-joint plus d'arguments à ce propos dans mon explication de vote pour le groupe GDR.

Par ailleurs, je n'ai vraiment pas de chance, au point que si j'étais tentée de jouer, il vaudrait mieux que je m'en m'abstienne : encore une fois j'ai dû effectuer mon intervention dans la discussion générale de la deuxième séance passé minuit et demi, devant un hémicycle quasiment vide.

Les deux textes sont en téléchargement, il vous suffit de cliquer sur les liens qui précèdent.