Voici le communiqué que j'ai adressé à la presse hier, en réaction à l'annonce de la suppression de l'avantage fiscal pour les jeunes mariés ou pacsés.


Deux poids, deux mesures !

Le gouvernement serait-il capable de répondre à la question suivante : « un kilo de plomb et un kilo de plume ont-ils le même poids ? ». Il est possible d'en douter.

En effet, depuis plusieurs mois, le gouvernement refuse de revenir sur le « bouclier fiscal » – plus de 500 millions d'euros remboursés aux principales fortunes françaises – en expliquant que sa suppression n'aurait que peu d'impact sur le budget de la France. Dans le même temps, le gouvernement annonce sa volonté de supprimer l'avantage fiscal pour les jeunes mariés afin de récupérer 500 millions d'euros. Cherchez l'erreur !

Faut-il en déduire que pour le gouvernement 500 millions d'euros n'ont pas toujours la même valeur ? Ou faut-il y voir le signe d'un gouvernement qui cherche à tout prix à protéger les intérêts des « 1169 familles » les plus fortunées au détriment de la majorité des français ?

Le Parti de Gauche dénonce le deux poids deux mesures selon qu'on est fortuné ou récemment marié ou pacsé.