Voici le communiqué que je viens d'adresser à la presse, en réaction aux annonces gouvernementales sur le budget 2011.


Un budget d'austérité sur le dos des Français

Outre une hypothèse de croissance à laquelle personne ne croit, ce projet de budget revient à limer 20 niches fiscales, pas forcément les plus scandaleuses, et à faucher les effectifs dans la fonction publique.

Le gouvernement reprend les mêmes recettes budgétaires qui font payer aux Français les effets de sa politique. Il s'agit d'un véritable budget d'austérité pour les citoyens qui continue de faire la part belle aux plus riches.

Il ponctionne le logement social, étouffe les collectivités locales et continue de supprimer des emplois dans l'Éducation Nationale alors que les classes explosent.

Comme disait Sarkozy, « l'environnement, ça commence à bien faire ! ». Et d'ailleurs, le budget du ministère de l'Écologie est en baisse de plus de 4%, parmi les 22 niches rabotées, 2 concernent l'environnement dont celle sur les équipements d'efficacité énergétique. Le Grenelle terminé, l'écologie est passée de mode.

9,4 milliards d'euros de réductions sur les niches fiscales sont ridicules alors que la « niche Copé » a coûté la bagatelle de 20 milliards d'euros en trois ans.