Voici le communiqué que j'ai adressé hier à la presse, pour annoncer notre demande de commission d'enquête parlementaire.


Une commission d'enquête contre les répressions policières

Tirs de flash-ball sur les jeunes, réquisitions des raffineries, poursuites judiciaires de délégués syndicaux, il devient de plus en plus dangereux de s'exprimer alors que le droit de grève et de manifester sont garantis par la Constitution.

Les députés du Parti de Gauche, du Parti Communiste et des Verts ont déposé une demande de commission d'enquête pour faire toute la lumière sur les méthodes utilisées par les forces de l'ordre.

Des témoignages de manifestants, de journalistes, de syndicats convergent. Ainsi, il apparaît que des policiers ont utilisé des badges syndicaux ou politiques pour s'infiltrer dans des actions militantes.

Il est donc indispensable de savoir ce qu'il en est, sur quoi ont pu déboucher ces infiltrations, quels ont été les ordres donnés aux forces de l'ordre, avec quels objectifs et pourquoi ?

Il serait inadmissible que le gouvernement ait voulu utiliser les forces de l'ordre pour créer un climat de tension dans le pays.

Post-scriptum du 2 novembre :

vous pouvez télécharger le texte de la proposition de résolution en cliquant sur l'image ci-dessous

Commission_enquete_2927.jpg.