Mardi, j'ai voté contre le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2011. En effet, ce PLFSS se situe dans la continuité des précédents : guidé par l'obsession de la rentabilité financière, avec encore de nouvelles charges pour les assurés sociaux, il fait le jeu des compagnies d'assurance. Et toujours pas de mesures de prévention à la hauteur, pour diminuer les causes comportementales et environnementales des cancers, des maladies cardio-vasculaires et du diabète.

Je vous propose ci-dessous la vidéo de mon intervention dans le débat en discussion générale, le 27 octobre.