logo_CGT.GIF Depuis fort longtemps, et malgré le contenu antisocial de son programme, le Front national tente de s'implanter dans les classes populaires en essayant de capter à son profit l'instrument d'organisation et de lutte des salarié-e-s. Il y a quelques années, le lancement de pseudo-syndicats "maison", sous le vocable FN-(branche professionnelle) décliné métier par métier, a échoué.

L'heure est maintenant à l'entrisme, et la CGT, combative et reconnue dans les derniers mouvements sociaux, a été choisie comme cible, notamment en Moselle. Fort heureusement, le syndicat a su réagir. Mais l'alerte devait être lancée et les pendules remises à l'heure. Aussi, je souhaite partager avec vous le courrier que Bernard Thibault a adressé aux secrétaires généraux de son organisation, dont j'ai pris connaissance aujourd'hui.

S'il fallait n'en retenir qu'un bref extrait, "le concept de « préférence nationale » qui est le socle du FN (...) est contraire aux principes et aux valeurs fondamentales de la CGT inscrits dans ses statuts", et "on ne transige pas avec les valeurs fondatrices de la CGT."

Mais je vous laisse prendre connaissance du document complet, à télécharger grâce à ce lien.

Plutôt que de paniquer devant des sondages douteux, combattons résolument le FN par les armes de la raison, et démontons patiemment ses supercheries !