Hier, le gouvernement a enfin précisé ses projets fiscaux. Encore fallait-il décrypter la réalité derrière son opération de communication. Voici le communiqué que j'ai adressé à la presse à ce sujet.


Réforme de l'ISF : un tour de passe passe

Le gouvernement était obligé de supprimer le bouclier fiscal devenu un boulet fiscal tant il représentait le symbole des injustices criantes de notre pays.

Le bouclier fiscal coûtait 680 millions d'euros, la réforme de l'ISF c'est plus d'un milliard d'euros de cadeaux à l'oligarchie du pays.

Tout le jeu du gouvernement consiste a reprendre de la main droite ce qu'il est obligé de lâcher de la main gauche. Ainsi, pour les plus riches ce qui sera perdu par l'abandon du bouclier fiscal sera récupéré par la chute du taux d'imposition aboutissant a une division par 3 de l'impôt payé.

C'est par l'instauration d'un revenu maximum de 300 000 euros par an que nous rétablirons la justice sociale dans notre pays. Les rentrées fiscales donneraient ainsi les moyens à la puissance publique d'établir des politiques sociales et écologiques de justice, d'éducation, de santé, d'investissement.