Voici le communiqué que j'ai adressé à la presse hier, au sujet de la rencontre dite "e-G8"


e-G8 : lorsque l'oligarchie s'attaque à l'Internet

L'avenir de l'Internet ne peut pas se décider entre grands chefs d'entreprises. Le “ e-G8 ” qui se tient actuellement à Paris n'est pas à la hauteur des enjeux actuels. Il ne s'agit que d'une initiative entièrement financée par des sponsors privés pour servir leurs propres intérêts.

Lorsque l'on sait que les principaux invités de cette réunion sont également les principaux milliardaires de la planète (Mark Zuckerberg, Rupert Murdoch ou encore Bill Gates), il y a tout à craindre sur les objectifs de cette initiative.

Peut-on sérieusement discuter de l'avenir de l'Internet uniquement entre chefs de grandes entreprises et sans même daigner inviter les autorités de régulation, les associations de défense des libertés ou encore les représentants de consommateurs ?

Face aux multinationales qui voient dans l'Internet une manne de profits mirobolants, il est urgent de défendre la neutralité du Net et de garantir un Internet libre et accessibles à tous, un Internet où les droits des citoyens sont protégés pour en faire un véritable outil d'émancipation.