logo_RESEL.jpgJe vous en avais glissé un mot dans ma dernière lettre d'informations électronique : le Résel de Paris centre et celui des 9e-10e arrondissements organisent demain trois rassemblements pour exprimer le refus des expulsions locatives sans relogement et assurer les locataires visé-e-s de notre solidarité.

Voici le communiqué que je viens d'envoyer à la presse.


Communiqué de presse

Martine Billard soutiendra demain la chaîne anti-expulsions dans le centre de Paris

La spéculation immobilière a fait exploser le montant des loyers et multiplie les congés donnés aux locataires pour vendre. Cet été encore, des centaines de Parisiennes et de Parisiens, locataires de bonne foi, vivront sous la menace d'une expulsion locative.

Et face à cette réalité, la loi instituant le Droit au logement opposable (Dalo) reste peu appliquée. Même des demandeurs de logement reconnu-e-s prioritaires pour le Dalo sont expulsé-e-s par le préfet de police sans obtenir de relogement par la préfecture de Paris.

Le Réseau Stop aux expulsions de logement (http://www.stopauxexpulsions.org/) s'est créé nationalement pour refuser cette contradiction, bien réelle dans toute la France. Les structures locales du Résel se multiplient à Paris.

À l'appel des Résel de Paris centre et Paris 9e-18e, avec l'appui du Résel Paris 14e, trois rassemblements sont organisés mardi 5 juillet :

  • à 18h, à l'angle des rues Saint Martin et du Grenier Saint Lazare dans le 3e arrondissement,
  • à 18h45, à l'angle des rues Montorgueil et Étienne Marcel dans le 2e arrondissement,
  • à 19h15, à l'angle des rues du Faubourg Poissonnière et Sainte Cécile dans le 9e arrondissement.

Martine Billard apporte son soutien à la chaîne anti-expulsions ainsi créée. Elle sera présente aux deux premiers rassemblements.