Stop à la répression contre les syndicalistes des Archives nationales !

Martine Billard a adressé aujourd'hui un courrier au ministre de la Culture pour lui faire part de son effarement et de son indignation devant les menaces de sanctions administratives qui visent trois fonctionnaires des Archives nationales, responsables syndicaux : Madame Éliane Carouge, conservatrice en chef du patrimoine, représentante de la Cfdt Archives, de Madame Béatrice Hérold, conservatrice générale du patrimoine, représentante de la Cftc Archives et de Monsieur Wladimir Susanj, adjoint technique, secrétaire général de la Cgt Archives. Il leur est reproché d'avoir organisé une conférence de presse sur leur lieu de travail, le 17 mai dernier, afin de faire connaître les positions de l'intersyndicale des Archives sur le conflit opposant les personnels au ministre, quant au devenir du service public des Archives à l'Hôtel de Soubise et à l'Hôtel de Rohan, et quant au projet présidentiel de Maison de l'histoire de France. Martine Billard, députée de Paris, et Jack Ralite, sénateur de Seine-Saint-Denis, ancien ministre, étaient présents.

Martine Billard témoigne auprès de Monsieur Mitterrand du fait que les personnels en lutte ont amplement montré leur sens des responsabilités, leur professionnalisme, leur passion pour leur métier et leur attachement au service public. Elle lui rappelle que les trois responsables syndicaux visés agissaient en application des décisions de l'Assemblée générale de leurs mandants, et elle lui signifie clairement que la répression contre les syndicats n'est pas admissible.

Martine Billard demande l'annulation des convocations adressées à ces trois syndicalistes, ainsi que de toute menace de sanction administrative, et le retour au dialogue social sur l'enjeu majeur que constitue le développement du service public des Archives.