Depuis le 6 octobre, les femmes de chambres du Novotel de Paris les Halles sont en grève, avec le soutien des syndicats SUD et CGT. Je suis allée les rencontrer ce matin et les assurer de mon soutien.

11.11.03-Novotel_1.jpeg

Contrats précaires, temps partiel imposé, salaires de misère, manque de reconnaissance dans leur travail... Leur situation est, à bien des égards, caractéristique du travail des femmes dans notre pays, en 2011. C'est pourquoi les organisations féministes sont également solidaires de cette lutte. Les pratiques de leur patron illustrent aussi les méthodes de contournement du droit du travail. La convention collective de l'hôtellerie-restauration limite le nombre de chambres à nettoyer par jour de travail et par salarié-e ? Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'externaliser cette activité et de passer par une société de nettoyage, appliquant une convention collective qui ne prévoit pas un tel plafond...

11.11.03-Novotel_3.jpeg

Samedi 5 novembre, entre 11h et 13h, ces grévistes et leurs soutiens organiseront une collecte place des Innocents. Passez les aider financièrement à la mesure de vos moyens et participez à la collecte des fonds ! C'est la solidarité de toutes et tous qui leur permettra de tenir assez pour obtenir satisfaction.

Il sera ensuite temps de rejoindre Bastille pour le départ de la manifestation contre les violences faites aux femmes, dans une continuité de revendications, car ce que ces salariées vivent, c'est bien aussi l'expression d'une violence sociale.