Françoise Verchère a précisé que devant le "silence assourdissant" des élus porteurs du projet et de l'Etat, alors même que l'étude du cabinet Ce-Delft a montré les grossières erreurs du dossier, elle voulait par ce geste demander que l'irréversible, c'est à dire l'expropriation et l'expulsion, n'intervienne pas tant que les recours juridiques n'ont pas tous été tranchés.

Josie Riffaud, membre du comité de coordination international de Via Campesina est présente aujourd'hui sur le site de la grève de la faim pour apporter tout son soutien à Françoise Verchère, Marcel Thébault et Michel Tarin et dénoncer le problème mondial de gaspillage de terre agricole, de l'accaparement des terres qui mettent en péril la souveraineté alimentaire. "Ce 17 avril, journée des luttes paysannes, commémore l'assassinat de 19 camarades brésiliens, militant pour préserver leurs terres. La sauvegarde du bocage en opposition à la construction de l'aéroport est de ces luttes phares pour un avenir débarrassé des profits privés pour le bien-vivre de tous et de la planète" a-t-elle déclaré.

Le comité de soutien aux grévistes de la faim a envoyé une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle. Dans ce courrier, le comité demande aux candidats de se positionner clairement sur deux points :

  • Premièrement, l’arrêt immédiat des procédures d’expropriation qui sont en cours et à venir, ainsi que des expulsions éventuelles, tant que les recours juridiques concernant l’ensemble du dossier ne sont pas jugés et leurs conclusions rendues par les autorités compétentes (Cour de Cassation, Conseil d’Etat, Cour Européenne).
  • Deuxièmement, le réexamen de la déclaration d’utilité publique à la lumière des éléments nouveaux apportés par l’étude économique faite par le cabinet CE Delft à la demande du collectif d’élu-e-s.

Demain mercredi 18 avril, quatre figures de la lutte du Larzac rendront visite à Marcel Thébault et Marcel Tarin : Pierre et Christiane Burguière, Marizette Tarlier et Anne-Marie Letort, viendront passer 24 heures avec les grévistes, qui recevront en outre une brève visite de Christian Rouaud, réalisateur de Tous au Larzac.

Le Parti de Gauche a exprimé son soutien aux initiateurs de cette grève de la faim, ainsi qu'à son élue qui les a rejoints dans l'action.