Au premier tour de l'élection présidentielle, 3 985 089 citoyen-ne-s ont voté pour le Front de Gauche, soit 11,10% des voix.

Voici les résultats de la 1ère circonscription de Paris.

  • Dans le 1er arrondissement, Jean-Luc Mélenchon a recueilli 660 voix, soit 7,91 % des suffrages exprimés.
  • Dans le 2e arrondissement, Jean-Luc Mélenchon a recueilli 993 voix, soit 10,23 % des suffrages exprimés.
  • Dans le 3e arrondissement, Jean-Luc Mélenchon a recueilli 1 710 voix, soit 10,16 % des suffrages exprimés.
  • Dans le 4e arrondissement, Jean-Luc Mélenchon a recueilli 1 350 voix, soit 9,73 % des suffrages exprimés.

A noter que Jean-Luc Mélenchon réalise des scores supérieurs à 14 % dans cinq arrondissements de Paris :

  • 14,89 % des exprimés dans le 10e, (5 901 voix)
  • 14,10 % des exprimés dans le 11e, (9 703 voix)
  • 15,34 % des exprimés dans le 18e, (12 019 voix)
  • 15,74 % des exprimés dans le 19e, (11 690 voix)
  • 17,40 % des exprimés dans le 20e, (14 850 voix)

Je souhaite, ainsi que Jean-Luc Mélenchon, remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont apporté leur voix au Front de Gauche. Grâce à votre vote, vous avez contribué à l'émergence d'une force politique nouvelle, portant un projet de société différent, fondé sur le partage des richesses, la planification écologique, le respect de l'autre.

12.04.19-MB_JLM.jpg

Vous pouvez retrouver, sur son blog, le script de l'intervention de Jean-Luc Mélenchon dimanche soir, place de Stalingrad.

Et voici le communiqué du Parti de Gauche suite au premier tour de l'élection présidentielle.


Le 6 mai, une seule consigne : Sarkozy dehors !

Le Parti de Gauche se félicite du rejet de Nicolas Sarkozy exprimé dans les urnes lors du 1er tour. Le Front de Gauche, seule force politique nouvelle à gauche, y a largement pris sa part avec son candidat Jean-Luc Mélenchon. Nous nous félicitons que pour la première fois depuis 2001, avec un score de 11,11% une deuxième force à gauche dépasse les 10%.

Les résultats du Front national démontrent que le Front de Gauche avait raison d'attaquer ses idées frontalement. Il est à regretter que toute la gauche n'ait pas compris l'urgence de cette bataille au lieu de faire appel au vote utile, au détriment du recul des votes d'extrême-droite et d'une progression de l'ensemble de la gauche.

Le Front de Gauche continue plus que jamais à défendre son programme «L 'Humain d'abord ». Il sera présent aux côtés des syndicats dans la rue le 1er mai et continuera à être aux côtés de tous les travailleurs en lutte contre les licenciements et les fermetures d'entreprises.

Nous appelons l'ensemble des électeurs du Gauche à continuer à se battre pour leurs convictions en dégageant Sarkozy le 6 mai puis en envoyant le maximum de députés Front de Gauche à l'Assemblée nationale.