Rappelez-vous ce communiqué de la préfecture du Tarn du dimanche soir :

"Cette nuit, vers 2 heures du matin, le corps d'un homme a été découvert par les gendarmes sur le site de Sivens. Les sapeurs-pompiers sont intervenus rapidement mais n'ont pu que constater le décès de la victime"

"Une enquête a été ouverte sous l'autorité du procureur d'Albi afin de déterminer les causes du décès et l'identité de la victime". Lequel procureur disait que rien ne permettait de déterminer les causes du décès.

Et pendant 48 heures, le gouvernement est resté muet et tout a été fait pour essayer de discréditer a priori Rémi Fraisse. Le pouvoir, informé dès la nuit de dimanche des conditions du décès, a-t-il espéré pouvoir trouver des éléments qui permettraient de faire oublier la responsabilité des forces de l'ordre dans ce drame ?

Ont-ils pensé qu'ils pourraient faire passer Rémi pour un violent et un casseur et ainsi retourner la situation ?

Mais dans son intervention dans l'hémicycle, le ministre de l'intérieur reconnait qu'il n'était pas prévu de mettre des forces de l'ordre sur le site mais que la situation a changé après des incidents dans la nuit de vendredi à samedi. A quoi fait-il allusion ? A l'incendie de la baraque de chantier. Ainsi, envoyer des forces de l'ordre sur un terrain où il n'y a plus rien à défendre ne rentre pas pour lui dans une conception de consignes de fermeté. Que se serait-il passé s'il était resté des engins de chantier ou autres objets qu'il aurait considéré nécessaire de protéger !

Bernard Cazeneuve est pitoyable ! Sa réponse à François de Rugy "en vous regardant dans les yeux" est-elle le lapsus anticipateur de sa démission comme d'autres ont dû le faire avant lui après avoir utilisé une formule similaire ?

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6065.1ere-seance--questions-au-gouvernement--fixation-de-l-ordre-du-jour--plf-pour-2015-seconde-parti-12-novembre-2014

En tous les cas, nous nous lâcherons rien. Cazeneuve doit démissionner. Il doit au moins cela à la famille de Rémi Fraisse puisqu'il n'a pas eu le courage d'affronter jusqu'ici la situation dans la clarté.