Lorsque la période politique est difficile, les réponses complexes, et que la mobilisation se fait désirer, nous avons tous tendance à tomber dans des discours plus creux et plus ampoulés les uns que les autres et à user sans modération de la langue de bois.

Ainsi en ce moment dans « l'autre gauche », il faut organiser du débat et de préférence un Grand débat sinon cela ne fait pas crédible. Vous avez déjà vu quelqu'un annoncer qu'il va organiser un petit débat ? Ensuite il faut prévoir des réunions, par centaines pour que cela fasse sérieux. Et ouvertes évidemment. Et pour décider quoi ? Pour discuter programme. Il faut débattre du programme en premier nous assène-t-on. Bon, mais dans quel but ? Pour définir un programme pour la présidentielle. Mais la présidentielle, avec qui, a-t-on envie de demander tout de suite ? Halte-là pas d'exclusive, nous répond-on. Le Programme, c'est fondamental.