Samedi 11 février, des manifestations ont eu lieu en France j'étais à celle de Paris et dans toute l'Europe pour protester contre un texte qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, sous l'acronyme anglais ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement). Cet « accord commercial anti-contrefaçon » a été rédigé, en toute opacité, à l'initiative des États-Unis. Il a été signé par les 27 membres de l'Union Européenne le 26 janvier, ouvrant la voie à la ratification dans chaque pays, et fait l'objet de très nombreuses critiques, sur le processus d'élaboration, mais surtout sur le fond de ses dispositions. Officiellement, ce texte, a pour but de « luter contre l'augmentation dans le commerce international des contrefaçons et des produits sous copyright piratés ».

12.02-tract_Acta.jpg