Ci-après le communiqué du Parti de Gauche que j'ai rédigé aujourd'hui et envoyé aux médias. Je connais Samy Joshua depuis 1971, et si nos parcours politiques nous ont éloigné politiquement à certaines époques avant que nous nous retrouvions récemment au Front de Gauche, s'il y a bien une chose dont je suis sûre, c'est l'absence de tout racisme chez lui. Aussi lorsque je suis tombée par hasard sur la dépêche AFP reprise notamment par Libération, je suis restée sidérée et écœurée. Comment une journaliste peut-elle écrire un tel papier ? A-t-elle conscience qu'il appelle de fait à dresser les uns contre les autres, arabes et juifs ? Et puis cela résonne tellement avec "parce que né juif". Et cette juxtaposition, trotskiste et juif comme si c'était encore pire. Non les mots ne sont pas innocents. Lorsqu'on en arrive à ne plus lire le positionnement des uns et des autres qu'en fonction d'une place ethnique et/ou religieuse qu'on leur assigne à partir d'un nom "à consonance étrangère" ou d'une supposée apparence physique, le désastre de société n'est pas loin. Serons-nous capable du sursaut qui nous permettra de retrouver l'époque où on se moquait de savoir d'où venait les uns et les autres, où nous étions tous camarades, unis dans la lutte vers le même but, l'émancipation.

A tout le moins l'AFP devrait présenter des excuses publiques à Samy.