Mardi, 1 décembre 2015

Dans le capitalisme vert, le problème n'est pas la couleur

Diapos 2 COP21

Bonne lecture du kit :

Samedi, 28 novembre 2015

Dimanche : pour le climat, nous serons là

Chaine humaine pour le climat

Le gouvernement utilise l'état d'urgence pour empêcher que des voix dissonantes sur la COP21 se fassent entendre. Les interdictions de manifester, les perquisitions et les assignations à résidence (24 déjà) clairement délivrées pour empêcher de manifester, se multiplient. Le Parti de Gauche a décidé de se joindre aux actions non violentes qui seront organisées en France et notamment à la chaîne humaine à Paris.

Communiqué du Parti de Gauche

Le gouvernement a décidé d’interdire les mobilisations citoyennes dans toute la France prévues à l’occasion de la COP21, alors que dans le même temps les manifestations commerciales sont, elles, autorisées. L’état d’urgence prolongé est même exploité pour assigner à résidence et criminaliser des militants.

Face à l’urgence climatique, nous n’acceptons pas que le peuple soit ainsi muselé. Nous refusons que la COP21 se résume à la réunion en huis clos des chefs d’Etat et des multinationales. Nous avons le devoir de nous faire entendre.

Nous saluons la détermination de la Coalition Climat 21 qui regroupe plus de 130 organisations. Nous appelons à participer à la chaîne humaine qu’elle organise sur les trottoirs sur le boulevard Voltaire, entre les métros Oberkamps et Nation, en hommage aux victimes des attentats, pour la justice climatique et pour la paix.

Le Parti de Gauche participera avec la présence notamment de Danielle Simonnet et Eric Coquerel, coordinateurs du Parti de Gauche et Martine Billard, Secrétaire nationale à l’écologie à la chaîne humaine entre 12h et 13h sur le boulevard Voltaire côtés impairs, entre les métros Voltaire et Charonne.

Lire la suite...

Lundi, 9 novembre 2015

Climat : c'est maintenant qu'il faut agir, PAS EN 2050

Climat aujourd'hui pas en 2050

Lire la suite...

Vendredi, 30 octobre 2015

Le projet d'accord de la COP21 n'est pas acceptable

A ce jour 154 pays sur 195 ont déposé des engagements de réduction d'émission de gaz à effets de serre. Le total de ces réductions laisse prévoir une hausse des températures d'au moins 3°C. Il est donc largement insuffisant.

Le texte (20 pages) présenté à Bonn, du 19 au 23 octobre, a immédiatement fait hurler le groupe dit des 77 (134 pays) + la Chine car toutes leurs demandes avaient disparu, dont la reconnaissance de la responsabilité différenciée dans le réchauffement et une aide internationale publique. Les 77 se sont donc efforcés de faire réintégrer un certain nombre de leurs exigences.

Dans le nouveau texte (55 pages), la structure thématique (atténuation, adaptation, finances…) est conservée et plusieurs options, parfois totalement contradictoires, sont proposées avec plus de 1 500 phrases non consensuelles entre crochets. Les pays du sud ont été exclus de certaines réunions réservées aux pays riches sans parler des ONG refusées. Laurence Tubiana, envoyée spéciale de la France pour préparer la COP21, a reconnu que: « Les négociateurs n’ont fait aucun compromis. Ils attendent le moment final. ».
Les négociations préparatoires à la COP vont se poursuivre lors d'une « pré-COP » à Paris du 8 au 10 novembre où 75 pays ont été invités.

Lire la suite...

Lundi, 26 octobre 2015

Comprendre le réchauffement climatique et les solutions pour le limiter

Kit climat

Lire la suite...

- page 2 de 3 -

Générateur de miniatures