Ce gouvernement n’a plus que la répression comme réponse sociale. Manuel Valls est fier d’expulser autant de sans-papiers que Nicolas Sarkozy et de faire mieux en terme de démantèlement de camps de roms. Le ministre de l’Intérieur va même jusqu’à faire arrêter des enfants pendant des activités scolaires pour les faire expulser.