Tag - Energies fossiles

Fil des billets - Fil des commentaires

Lundi, 4 avril 2016

Climat ou pétrole il faut choisir : non au sommet des multinationales du pétrole à Pau

Sommet pétroliers Pau

Tout le programme :

La COP21 sur le climat s'est tenue fin 2015 à Paris, mais les majors du pétrole n'en ont que faire. Total a exigé et obtenu en justice de pouvoir explorer le gaz de schiste en France.

Du 5 au 7 avril, cette même multinationale a invité les autres sociétés du secteur (Shell, Exxon, Repsol, BP etc.) à se réunir pour mettre en place des stratégies visant à exploiter les réserves d’hydrocarbures de la planète et des océans jusqu’à leur dernière goutte.

Ne les laissons pas faire. Nous exigeons du gouvernement français :

  • d'arrêter tout type d'aide aux énergies fossiles à commencer par le charbon y compris en cas de dispositif de captage-stockage de CO2
  • d'annuler les permis de forage et de ne plus en délivrer notamment en mer
  • de donner enfin la priorité à la recherche pour les énergies renouvelables et à leur développement
  • de mettre en oeuvre un plan de reclassement des travailleurs des industries travaillant dans les énergies fossiles.

Le Parti de Gauche soutient et participera aux mobilisations organisées par plusieurs associations pour dénoncer la tenue de ce sommet

Vendredi, 30 octobre 2015

Le projet d'accord de la COP21 n'est pas acceptable

A ce jour 154 pays sur 195 ont déposé des engagements de réduction d'émission de gaz à effets de serre. Le total de ces réductions laisse prévoir une hausse des températures d'au moins 3°C. Il est donc largement insuffisant.

Le texte (20 pages) présenté à Bonn, du 19 au 23 octobre, a immédiatement fait hurler le groupe dit des 77 (134 pays) + la Chine car toutes leurs demandes avaient disparu, dont la reconnaissance de la responsabilité différenciée dans le réchauffement et une aide internationale publique. Les 77 se sont donc efforcés de faire réintégrer un certain nombre de leurs exigences.

Dans le nouveau texte (55 pages), la structure thématique (atténuation, adaptation, finances…) est conservée et plusieurs options, parfois totalement contradictoires, sont proposées avec plus de 1 500 phrases non consensuelles entre crochets. Les pays du sud ont été exclus de certaines réunions réservées aux pays riches sans parler des ONG refusées. Laurence Tubiana, envoyée spéciale de la France pour préparer la COP21, a reconnu que: « Les négociateurs n’ont fait aucun compromis. Ils attendent le moment final. ».
Les négociations préparatoires à la COP vont se poursuivre lors d'une « pré-COP » à Paris du 8 au 10 novembre où 75 pays ont été invités.

Lire la suite...

Générateur de miniatures