Benoît Hamon a gagné la primaire de la Belle Alliance populaire et devient donc le candidat du PS. Pour les autres forces participantes à cette primaire, PRG et groupes écolos menés par F de Rugy ou JL Bennhamias, attendons de voir car au vu des déclarations de leurs candidats, le ralliement à la candidature de Benoît Hamon n'est pas assuré. F. de Rugy soutiendra plus vraisemblablement E.Macron comme le PRG. Ce dernier est d'ailleurs en voie d'éclatement. Certaines de ses fédérations comme celle du PRG35 et de nombreux de ses élus ont déjà franchi le pas en direction d' »En marche ».

Mais à vrai dire côté PS cela n'a pas l'air de se passer si bien non plus. Beaucoup de partisans de M. Valls ne peuvent sous aucun prétexte envisager de soutenir un candidat et un programme avec lesquels ils sont totalement en désaccord et ce alors qu' Emmanuel Macron, correspond bien mieux à leurs attentes politiques.

La spirale de l'éclatement du PS est donc en marche et B. Hamon risque à terme de régner sur un champ de ruines. De plus, comme il l'a reconnu lui-même, difficile de demander à M. Valls de faire campagne pour des propositions qu'il a lui même largement critiqué.

La mise en scène samedi de son investiture sera d'ailleurs très instructive avec l'appel à l'ensemble des forces de la Belle Alliance Populaire. M. Valls a déjà annoncé qu'il avait piscine. Mais y verra-t-on les ministres du gouvernement, madame El Khomry par exemple ou monsieur Jean-Michel Baylet ou Madame Marisol Touraine etc ?