Vendredi, 31 octobre 2014

Samedi 15 novembre : Marchons contre Hollande, Valls et contre le budget d'austérité

A la mi-mandat de François Hollande, le gouvernement et sa politique sont profondément rejetés par la population. La hausse continue du chômage, la mort de Rémi Fraisse à Sivens, les renoncements sur le climat, sont les signes de l'échec social, démocratique et écologique d'un gouvernement austéritaire et répressif.

affiche_15_nov_paris.jpg

Des dizaines d'associations, syndicats avec de nouvelles fédérations de la CGT comme celle de la chimie par rapport à la dernière manifestation du 12 avril, sont membres du collectif AAA qui organise ces marches et qui inclue aussi des forces politiques : le Parti de Gauche et toutes les forces du Front de Gauche mais aussi Nouvelle Donne, la totalité de la gauche d'EELV et les socialistes affligés.

La dynamique unitaire est enclenchée et déjà 250 personnalités syndicales et politiques appellent à manifester.

Lire la suite...

Dimanche, 25 novembre 2012

Monsieur le Président, il faut choisir son camp

L'épisode du droit à la liberté de conscience pour les maires inventé par François Hollande est une grande première dans l'histoire de la République. Ainsi des maires pourraient s'abstraire de l'application de la loi ! Imaginer ce que cela pourrait donner si on l'applique à d'autres actes de la vie civique. C'est effarant que le gardien des institutions selon notre constitution puisse faire une telle déclaration. Il serait peut-être temps que François Hollande comprenne qu'il n'est pas possible de satisfaire tout le monde : ses adversaires comme ses soutiens.

Lire la suite...

Jeudi, 1 décembre 2011

Accord PS-EELV suite : qu'en reste-t-il ?

Après l'affaire du Mox, l'affaire du droit de véto de la France à l'Onu, l'Ump s'en donne à cœur joie et rien ne dit que c'est terminé. Devant ce fiasco médiatique, une question lancinante revient à l'esprit : le PS a-t-il lu le texte de l'accord programmatique qu'il a signé ? Peut-on être amateur au point de ne pas prévoir la communication sur un tel accord ?

Le gouvernement et l'UMP sont totalement de mauvaise foi. Oui, et ? Depuis quand, dans un tel moment politique de bataille pour le pouvoir, seuls des arguments de fond, honnêtes, sont utilisés ? On peut le regretter, mais il faut être bien naïf pour l'oublier.

A moins que, pour le PS comme pour EELV, l'important n'ait pas été la partie programmatique.

En tous cas pour François Hollande c'est clair, la page est tournée, et il suffit de se référer à ses dernières prises de position pour le comprendre :

  • non, il ne sortira pas du nucléaire et il est «pour le nucléaire de nouvelle génération», ce qui implique que «l'industrie nucléaire, loin d'être affaiblie, sera à plusieurs titres sollicitée, et donc renforcée»
  • oui, il fermera bien Fessenheim, mais rien de plus dans son mandat,
  • «le chantier de Flamanville – avec le nouveau réacteur EPR – sera conduit à son terme»,
  • pas plus de fermeture de l'usine de La Hague, car «le système de retraitement des déchets et la filière qui l'accompagne seront préservés.»

Et de toutes façons, il n'est pas tenu par cet accord qui concerne les partis... ce qui laisse comme une impression de déjà vu.

Lire la suite...

Générateur de miniatures