Surprise au courrier il y a quelques jours : une lettre de la Préfecture de Paris, bureau des affaires réservées. N'étant plus élue, ayant eu mes comptes de campagne validés et remboursés, je me demandais bien ce que pouvait me vouloir la préfecture. Et là je lis "Mon attention vient d'être appelée sur les titres qui seraient de nature à justifier votre nomination au grade de chevalier dans l'ordre nationale du Mérite." Ah bon ! Et s'ensuit un document de 4 pages à remplir et la précision "je tiens cependant à vous informer que cette proposition n'implique pas automatiquement votre nomination. Ouf !