Ce matin l'accord pour les travaux définitifs de la section transfrontalière de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin a été voté à l'assemblée nationale sans même un débat sur la nécessité ou pas de cette ligne, sur les dégâts à l'environnement et sur les conflits d'intérêt en jeux.

Plainte d'Anticor au sujet des conflits d'intérêts :

Les lobbies ont gagné leur bataille institutionnelle dans la grande réconciliation de tous les groupes politiques existants à l'assemblée pour un projet inutile, néfaste et coûteux.

Mais ce vote de la honte n’arrêtera pas la détermination de toutes celles et tous ceux qui se battent pour l'intérêt général. La présidentielle est l'occasion de renvoyer cette proposition aux oubliettes en votant pour Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise qui a clairement pris position contre ce projet désastreux.

Voir sa déclaration sur le sujet :

Voir le communiqué de la coordination des opposants au projet après le vote à l'assemblée nationale :