Je reprends dans ce billet une partie des explications fournies par ma camarade Corinne Morel-Darleux, sur le projet Yasuni ITT, et par la même je vous fais part de la rencontre organisée autour de ce projet, pour lequel je suis signataire:



"Le projet équatorien « Yasuni ITT » tire son nom des trois forages d’exploration pétrolière (Ishpingo-Tamboocha-Tiputini) creusés dans le parc naturel Yasuni, dans l'Amazonie équatorienne. Il est considéré comme la réserve de biodiversité la plus dense au monde. Mais il abrite également près de 20% du pétrole équatorien connu (846 millions de barils).



L'Equateur dépend presque entièrement des revenus que lui assure son pétrole. Pourtant, le gouvernement de Rafael Correa se propose de renoncer à l'exploitation des réserves du parc Yasuni dans l'intérêt de tous. Ce seraient en effet pas moins de 410 millions de tonnes d'émanations de gaz à effets de serre qui seraient épargnée à notre écosystème.