Les comparaisons historiques bâclées comme l'utilisation de mots hors contexte finissent par nous désarmer pour la compréhension du moment politique. Et à force de crier au loup il est bien connu que le jour où le loup arrive personne n'y croit.

Nous ne sommes pas en 1933

Du côté des partisans de Macron, la référence à la montée du nazisme est bien utile pour instiller de la peur et sommer les électeurs de voter pour lui. Cette comparaison est d'ailleurs souvent utilisée au détriment de l'exactitude historique.