Une étude réalisée par un cabinet de lobbying a une nouvelle fois évalué le travail des député-e-s. Cette fois-ci, selon ce cabinet, les critères d'évaluation sont plus tournés vers la qualité du travail, que sur la quantité ou sur la présence.

L'évaluation porte entre autres sur la force de proposition, la capacité à défendre des amendements, le dynamisme en commission...

Je me classe en quatrième position dans cette étude ! J'ai même eu droit à un encart dans l'hebdomadaire l'Express de cette semaine écrit par Romain Rosso et à un article sur leur site internet.