Jeudi, 15 mars 2012

Reprenons la Bastille ce 18 mars !

Dimanche 18 mars, date anniversaire du début de la Commune de Paris, le Front de Gauche organise une grande marche citoyenne pour la VIe République qui, partant de la Place de la Nation, aboutira sur la place de la Bastille avec en point d'orgue un discours de Jean-Luc Mélenchon. Il y détaillera la vision et les propositions du Front de Gauche dans l'optique de la fondation de cette nouvelle République qui rompra nettement avec le présidentialisme exacerbé de la Ve. Jean-Luc Mélenchon l'a déjà dit : s'il est élu, il sera le dernier président de la Ve République.

12.03.18-Affiche_Bastille.jpg

Vous pouvez télécharger le tract d'appel en cliquant sur ce lien.

Lire la suite...

Mardi, 8 novembre 2011

Quand l'UMP se croit propriétaire éternelle de la France !

Acculée par les déficits qu'elle n'a cessé de creuser depuis 2002, la droite ne cesse de renvoyer la responsabilité de la situation économique actuelle aux politiques des quelques gouvernements de Gauche depuis 1981.

Le ministre François Baroin a franchi le Rubicon en accusant les précédentes majorités de gauche d'être arrivées au pouvoir « par effraction », provoquant un incident sans précédent lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

La droite se sent tellement propriétaire de la France, que pour elle toute alternance démocratique du pouvoir est un vol des droits inaliénables de l'oligarchie.

Il est vraiment temps qu'ils dégagent !

Vendredi, 4 mars 2011

Demain samedi, manif femmes !

Je rentre à Paris demain samedi. Je rejoindrai de suite la marche pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté, organisée à l'occasion de la journée internationale des femmes (mardi prochain). Rendez-vous à 14h30, Parvis des Droits de l'Homme, place du Trocadéro, pour un parcours qui nous mènera à proximité des ambassades d'Iran, d'Égypte et d'Algérie. La solidarité internationale sera centrale, au moment où l'aspiration à la démocratie des peuples du Maghreb et du Machrek ébranle, et même fait tomber des dictatures, pour rappeler qu'il n'y a pas de démocratie véritable sans égalité entre femmes et hommes.

Cette exigence d'égalité réelle vaut tout autant pour notre pays, qui connaît encore d'insupportables discriminations liées au genre, notamment dans le domaine professionnel. C'est pourquoi j'ai proposé le dépôt d'une proposition de loi visant à garantir l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes - j'y reviendrai.

Vous pouvez télécharger le tract d'appel à la manif de demain en cliquant ici ou sur l'image.

11.03.05-tract_CNDF.jpg

Lundi, 25 octobre 2010

Sarkozy veut imposer les diktats libéraux européens

Voici le communiqué qui annonce notre proposition de loi constitutionnelle s'opposant au droit de véto que prétend s'arroger le Conseil Européen sur les budgets nationaux, au détriments des parlements, et donc des peuples.


Sarkozy veut imposer les diktats libéraux européens

Le Commission européenne voulait déjà rétablir le droit de veto sur les budgets nationaux, Sarkozy et Merkel viennent de se mettre d'accord pour renforcer les sanctions des pays qui auraient encore osé s'opposer à la volonté de l'Europe libérale.

Les députés du Parti de Gauche et du Parti Communiste ont déposé une proposition de loi constitutionnelle garantissant qu'aucune instance ne pourra statuer avant la délibération des représentants du peuple.

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 proclame dans son article 14 que "Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs Représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée".

Le Conseil Européen avait déjà annoncé qu'il examinerait les budgets nationaux avant l'aval des parlements, réinstaurant ainsi un droit de veto disparu en France pendant la Révolution Française. D'un côté il déclare que cela n'a rien d'un droit de veto, de l'autre il affirme que "en cas d'inadéquation évidente dans les projets de budget pour l'année suivante, une révision des projets de budget national pourrait être recommandée".

Pas question, pour le Parti de Gauche, d'accepter ce double contrôle du budget, a priori et a posteriori, qui plus est par une instance non élue, fer de lance des politiques libérales.

Cette proposition de loi sera examinée le 2 décembre 2010 lors de la niche parlementaire consacrée au groupe GDR.

Mardi, 5 octobre 2010

Retour en images sur le débat retraites

Au moment où le projet de contre-réforme du gouvernement arrive au Sénat, je vous propose un petit retour sur deux temps forts du débat à l'Assemblée.

Voici mon explication de vote au nom du groupe GDR, le mercredi 15 septembre, dans l'après-midi - j'en avais publié le texte dans un billet ici. C'était après le coup de force de Bernard Accoyer et juste avant mon intervention, un député non-inscrit s'était vu refuser la parole, encore une fois en contradiction avec le Règlement de l'Assemblée.





Et voici mon intervention sur un amendement de suppression de l'article 5, celui qui relève de deux ans l'âge légal de départ en retraite.





- page 1 de 2