Nous n'avons cessé de dénoncer le cadre imposé pour la loi sur les retraites : une seule lecture, des amendements gouvernementaux au fil de l'eau sous-amendés par les ultras de l'UMP, et en plus le temps limité. Nous en avons vu les conséquences cette nuit : successivement, le groupe GDR, puis le groupe SRC, se sont vus privés de parole sur les amendements. Après quoi, alors que nous réclamions d'exercer notre droit à donner des explications de votes individuelles, maigre compensation accordée dans le nouveau règlement de l'Assemblée, le président Accoyer s'est cru autorisé à interrompre unilatéralement la discussion. Un vrai coup de force, pour tenir le calendrier décidé à l'Elysée.

France Info m'a invitée à en débattre sur son antenne, vous pouvez écouter l'échange sur leur site, grâce au troisième enregistrement disponible.

Je vous donnerai plus de précisions sur le contenu des débats dès que possible ; vous pouvez consulter les comptes-rendus sur le site de l'Assemblée.

Sur ce, je vais au rassemblement place de la Concorde.