Aujourd'hui, le Conseil de Paris a voté les accords entre la Ville de Paris, Jacques Chirac et l'UMP. Ainsi, la Ville abandonne sa constitution de partie civile dans l'affaire des emplois fictifs, contre le remboursement des sommes estimées dues. Les Conseillers de Paris du Parti de Gauche, Alexis Corbière et Danielle Simonnet, ont voté contre.

Et je soutiens cette position, qu'Alexis détaille dans un entretien accordé au Monde, dans une tribune publiée par Médiapart, ainsi que sur son blog. Moi-même Conseillère de Paris entre 1995 et 2001, ayant combattu au plus près le système Chirac, je fais mien le refrain de Zebda : "Y a pas d'arrangement !" possible au sujet de ces pratiques là, et la justice doit aller au bout des procédures !