Mercredi, 2 mai 2012

L'antidote d'ATD Quart Monde

Dans la campagne présidentielle, le poison du mensonge s'est répandu. En fait, depuis des mois et des années, les mensonges se sont multipliés contre les chômeurs, les précaires, les étrangers présents en France...

L'association ATD Quart Monde vient de prendre une initiative salutaire. Elle a réalisé un relevé des données, et les publie dans un quatre-pages destiné à remettre les pendules à l'heure, sources à l'appui de ces données. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur ce lien ou sur l'image : Idees_recues.jpg Sa diffusion est fortement recommandée !

Jeudi, 20 octobre 2011

J'interpelle le gouvernement sur les refus de droits au séjour pour les étrangers touchés par le VIH

Voici le communiqué que je viens d'envoyer à la presse, suite au dépôt d'une question écrite.


La loi Besson « Immigration, intégration et nationalité », discutée au Parlement entre l'automne 2010 et le printemps 2011, montre toute son abjection depuis son entrée en vigueur.

Durant les deux lectures du texte, Martine Billard, députée de Paris (Parti de Gauche), vice-présidente du groupe d'études sur le Sida de l'Assemblée nationale, avait alors dénoncé la surenchère xénophobe du nouvel arsenal juridique qu'étaient venus durcir les amendements du rapporteur Mariani que les Le Pen – père et fille – n'auraient pas renié ; parmi ceux-ci, les restrictions portées au droit du séjour en France pour les étrangers malades.

Suite à la mobilisation des associations du VIH qui demandaient le retrait de l'ensemble de cette mesure, le ministère de l'intérieur avaient finalement semblé prendre un dispositif d'exception en faveur du seul VIH (circulaire du 17 juin 2011, au lendemain de la publication au JO de la loi). Cependant, même dans ce cadre, l'association AIDES alerte en ce mois d'octobre 2011 sur des cas de refus de plus en plus fréquents de cartes de séjour (voire de renouvellements de cartes de séjour) à des étrangers séropositifs, du fait de l'application de la nouvelle loi.

Martine Billard appelle, avec le Front de Gauche, à l'abrogation de cette mesure inique comme de l'ensemble des lois xénophobes adoptées par l'actuelle majorité. Dans l'immédiat, elle interpelle le ministre de la santé Xavier Bertrand, par voie de question écrite (question n°120018, publiée au Journal officiel le 18/10/2011, page 11011), pour qu'au minimum il ordonne à ses services au sein des agences régionales de santé, en particulier aux médecins chargés de l'évaluation des dossiers pour les demandes de droit au séjour pour soins, une application de la loi conforme à la déontologie médicale et aux textes internationaux.


Pour lire la question écrite :
http://questions.assemblee-national...

Mercredi, 9 mars 2011

Pourquoi je n'irai pas au dîner de M. Accoyer

Nous avons reçu dans l'après-midi le message ci-dessous :

"Un dîner républicain est prévu ce soir, organisé par la Présidence, à l'issue de la séance sur le texte Immigration à l'Hôtel de Lassay."

Ça, il fallait l'oser ! Un dîner républicain à l'issue de l'examen d'un texte qui foule aux pieds les valeurs de la République ! Bon appétit !

Voici la réaction que j'ai adressée immédiatement à la presse.


Pourquoi je n'irai pas au dîner de M. Accoyer

Le Président de l'Assemblée Nationale prévoit un dîner républicain à l'issu de la séance sur le texte de loi Immigration.

Le pire c'est qu'il ne se rend même pas compte de l'incongruité de la juxtaposition entre « républicain » et ce texte qui justement porte atteinte aux valeurs de la République en créant plusieurs catégories de Français : des « Français de souche » et des « Français en sursis ».

On ne peut pas appeler à la chasse aux immigrés dans l'hémicycle et se retrouver une heure après autour d'un tel repas.

Générateur de miniatures