Tag - manifestation

Fil des billets - Fil des commentaires

Lundi, 13 février 2012

Mobilisation contre ACTA !

Samedi 11 février, des manifestations ont eu lieu en France j'étais à celle de Paris et dans toute l'Europe pour protester contre un texte qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, sous l'acronyme anglais ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement). Cet « accord commercial anti-contrefaçon » a été rédigé, en toute opacité, à l'initiative des États-Unis. Il a été signé par les 27 membres de l'Union Européenne le 26 janvier, ouvrant la voie à la ratification dans chaque pays, et fait l'objet de très nombreuses critiques, sur le processus d'élaboration, mais surtout sur le fond de ses dispositions. Officiellement, ce texte, a pour but de « luter contre l'augmentation dans le commerce international des contrefaçons et des produits sous copyright piratés ».

12.02-tract_Acta.jpg

Lire la suite...

Jeudi, 23 juin 2011

"Gardarem Lou Rôtisserie !"

Rotisserie_en_lutte.jpg Nombre de lecteurs et de lectrices de ce blog connaissent la Rôtisserie Sainte Marthe, restaurant associatif situé 4, rue Saint Marthe dans le 10e arrondissement. En effet, depuis 15 ans, les associations ayant un projet à financer préparent et servent le repas du soir, et conservent les recettes. Le midi, c'est un peu la cantine populaire et pas chère du tout du quartier. Le tout avec un travail d'insertion. Une bien belle adresse.

J'avoue que cela faisait longtemps que je n'y étais pas passée - trop de réunions et de déplacements le soir ! - lorsque j'ai appris que la menace d'expulsion pesant sur la Rôtisserie se précisait. J'ai repris contact pour proposer mon soutien.

Pour en savoir plus, lisez l'article que Bastamag leur consacre.

Une manifestation de soutien est organisée samedi 25 juin, à 11h. Je ne sais que trop bien que c'est la journée la plus remplie du mois de juin, avec des manifs et des réunions partout en même temps ! Je ne pourrai pas passer dans le 10e, mais je vous invite, si vous n'avez pas d'impératif absolu ailleurs, à aller soutenir ce lieu alternatif. Vous trouverez le tract en cliquant ici ou sur l'image.11.06.25-Tract_Rotisserie.jpg

Jeudi, 14 avril 2011

Huiles et pétroles de schiste : encore un effort pour en finir !

Toutes et tous à Meaux le 16 avril !

11.04.16-Manif_Meaux-huile_schiste.jpg

Je vous avais déjà rendu compte des manifestions contre l'exploitation des gaz et huiles de schiste, ainsi que du débat à l'Assemblée que j'avais demandé. Les mobilisations paient : le gouvernement est contraint de reculer et une sorte de course s'est engagée, pour légiférer contre l'exploitation désastreuse pour l'environnement de ces ressources fossiles. Mais comme souvent, les faux prétextes ne manquent pas pour agir a minima tout en communiquant un maximum. Or, la question la plus sensible est celle des huiles (ou pétroles) de schiste.

C'est pourquoi la manifestation organisée à Meaux le samedi 16 avril revêt une importance particulière (15h, place de l'Europe).

C'est ce que je développe dans l'entretien suivant, pour la Télé de Gauche 77 :





Vendredi, 1 avril 2011

Hôtel-Dieu : la défense s'organise

Je vous avais fait part des nouvelles menaces qui pèsent sur le devenir de l'Hôtel-Dieu.

Hier se tenait la première réunion de la coordination pour la défense de l'hôpital public du centre de Paris. J'y étais représentée. Voici quelques premières informations.

Tout d'abord, rendez-vous à 13h45 demain samedi, sur le parvis de l'Hôtel-Dieu, pour les habitant-e-s de Paris centre et les personnels de l'Hôtel-Dieu qui souhaitent rejoindre la manifestation pour la santé publique, appelée à Bastille à 14h30.


Hotel-Dieu_en_lutte_bis.jpg


Pour donner des perspectives de long terme positives, un groupe de médecins de l'Hôtel-Dieu, responsables de services qui se projettent dans une quinzaine d'années, travaille sur un projet médical qui regrouperait cinq pôles :

•  des urgences efficaces,

•  la médecine ambulatoire,

•  le plateau technique nécessaire aux deux pôles précédents (dont radiologie, biologie, pharmacie...),

•  des lits d'aval en nombre suffisant,

•  un pôle de santé publique orienté vers des réponses opérationnelles.

L'ensemble est pensé dans une démarche où les différents spécialistes seraient là pour répondre à une approche globale de la santé des patients, et plus contingentés chacun dans un service étanche aux autres unités médicales, et dans la complémentarité par rapport à l'offre de santé à Paris. Il s'agirait de regrouper à l'Hôtel-Dieu ce qui manque ailleurs.

Ce projet sera prochainement soumis à l'ensemble des personnels soignants, et dans une dizaine de jours, présenté publiquement pour recueillir les avis des patients, des élu-e-s, des habitant-e-s du centre de Paris.

Mais nous savons que seule une forte mobilisation permettra à un tel projet de voir le jour, en lieu et place des opérations prévues par la direction de l'AP-HP, dans une logique de simple réduction des coûts (comprendre : réduction des effectifs et des services rendus). Aussi, en plus des modes d'information habituels (tracts, pétitions, affiches), des actions "visibles" sont en cours d'élaboration (mobilisation éclair symbolique, réappropriation des lieux par les (futurs) patients...).

Pour compléter l'argumentaire, des fiches techniques avec les données essentielles pour comprendre ce qui est en jeu seront diffusées.

La présence hier de personnels de l'Hôtel-Dieu, de leurs organisations syndicales, de médecins responsables de services, de citoyens membres des conseils de quartiers, d'élu-e-s des 2e, 3e et 4e arrondissements, de patients organisés en associations, de personnels d'autres établissements hospitaliers, augure bien de la mobilisation naissante.

Jeudi, 24 mars 2011

Contre le démantèlement du logement social, soutien aux syndicats d'Adoma et Sni

Je reçois demain les intersyndicales de deux importants bailleurs sociaux. Voici mon communiqué de soutien aux revendications qu'elles porteront lundi lors d'un rassemblement.


Contre le démantèlement du logement social, Martine Billard soutient les intersyndicales d'Adoma et Sni

Lundi 28 mars, les intersyndicales d'Adoma (ex-Sonacotra) et du groupe Société nationale immobilière (Sni, filiale de la Caisse des dépôts et consignations) appellent à un rassemblement national à 11 heures devant le siège d'Adoma, 42, rue de Cambronne dans le 15e arrondissement de Paris.

Adoma joue un rôle important dans le secteur des foyers pour les jeunes sans familles, les femmes seules avec enfants, les demandeurs d'asile, les travailleurs immigrés, les personnes très âgées sans ressources... Pour sa part, Sni détient 300 000 logements dont 200 000 logements sociaux. Ce sont donc deux acteurs majeurs du logement social. Des accords financiers pourraient prochainement faire de Sni l'actionnaire majoritaire d'Adoma.

Le président du directoire de Sni, Monsieur Yché, est l'auteur d'un rapport remis l'an dernier à Nicolas Sarkozy, dans lequel il préconise la vente au privé de 10 % du parc social pour remplacer l'apport budgétaire public à la construction de logements sociaux.

Dans ce cadre, les deux sociétés engagent des plans de restructuration particulièrement inquiétants. Pour les salarié-e-s d'Adoma, 266 CDI et 195 CDD seraient supprimés ou non renouvelés, avec en prime 200 départs non remplacés par an. De source syndicale, le nombre d'emplois menacés à Sni est évalué à un millier. Pour les locataires d'Adoma, 7 881 logements seraient vendus en 2011 et 2 887 en 2012.

Martine Billard recevra demain une délégation des deux intersyndicales. Elle soutient d'ores et déjà leurs revendications contre la casse programmée du logement social. L'urgence est à l'accroissement du parc, pas à des opérations immobilières au profit des intérêts privés.

- page 2 de 4 -