Yes we lie

De mensonge en mensonge, ce pouvoir et cette majorité se déconsidèrent et abaissent les institutions.

Ainsi, hier, Bernard Accoyer a menti publiquement à propos de l'article du règlement de l'Assemblée nationale qu'il a détourné pour bâillonner l'opposition. Il a de même outrepassé ses fonctions en refusant le rappel au règlement d'un député non inscrit, après avoir accepté ceux des présidents de groupe. En effet, aucune distinction entre représentants de groupe et députés individuels ne figure dans les textes, quant aux rappels au règlement.

Après s'être assis de la sorte sur les droits des députés écrits en toutes lettres dans le règlement, Bernard Accoyer n'est plus digne d'être président de l'Assemblée nationale.

 

Article 49-13 Chaque député peut prendre la parole, à l’issue du vote du dernier article du texte en discussion, pour une explication de vote personnelle de cinq minutes. Le temps consacré à ces explications de vote n’est pas décompté du temps global réparti entre les groupes, par dérogation à la règle énoncée à l’alinéa 8.

Ainsi à aucun moment il n'est indiqué que le président de séance a la possibilité de limiter ce droit.