Tag - planification écologique

Fil des billets - Fil des commentaires

Mercredi, 18 avril 2012

Appel de militants et élus du Front de Gauche pour l'interdiction de toute exploration ou exploitation des gaz et huiles de schiste

L'Humanité, dans son édition du samedi 14 avril, a publié une tribune contre l'exploration ou l'exploitation des huiles et gaz de schiste. Rédigée par Mathieu Agostini, responsable de la commission écologie du Parti de Gauche et Nelly Fontaine, syndicaliste CGT et militante du Parti Communiste à Nanterre, elle a recueilli de très nombreuses signatures au sein du Front de Gauche, dont la mienne. Rappelons que le maire de Limeil Brévannes, Jo Rossignol, signataire de l'appel, a récemment déposé un recours auprès du Premier ministre contre la demande de permis exclusif de recherche d'hydrocarbures liquides ou gazeux à la société POROS SA, dans les départements du Val de Marne, de Seine et Marne et de Seine Saint Denis. De même, Jean-Luc Mélenchon a rappelé, notamment lors du meeting de Marseille, l'opposition du Front de Gauche aux forages pétroliers en eau profonde et aux permis de recherche délivrés en Méditerranée.

La tribune est à lire dans la suite.

Lire la suite...

Jeudi, 6 octobre 2011

Interdire les hydrocarbures non conventionnels

Le dossier des gaz et huiles de schiste n'est pas clos. J'avais demandé un débat en séance le 29 mars 2011. La mobilisation citoyenne a permis d'obtenir quelques concessions de forme inscrites dans la loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011, dite "loi Jacob", avec un tour de passe-passe permettant de continuer comme si de rien n'était. Puis, les premiers retraits de permis viennent d'arriver, allant plus loin que l'intention de Christian Jacob... pour l'instant !

Il est donc nécessaire de clarifier la loi : non, nous ne voulons pas de l'exploitation de ces gaz et huiles, à la fois parce que leur extraction est terriblement polluante, mais aussi parce que nous devons planifier le passage à une société utilisant une énergie décarbonée (et dénucléarisée !). Entretemps, les compagnies pétrolières ont commencé à lorgner sur des réserves d'hydrocarbures situées en grande profondeur au large de la Guyane, avec des nuisances potentielles de même gravité (les riverains du Golfe du Mexique en savent quelque chose "grâce à" BP !). La proposition de loi déposée conjointement par les député-e-s du PS, d'EELV et du PG vise donc l'interdiction de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels.

Voici mon intervention en discussion générale ce matin.





Jeudi, 23 juin 2011

Fessenheim doit fermer immédiatement !

Le Parti de Gauche se prononce sans ambiguïté en faveur de la sortie progressive du nucléaire par la planification écologique. Le scénario négaWatt fournit une première base de travail pour réaliser cette transition énergétique tout en atteignant les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Parmi les premières mesures à prendre, avec l'arrêt des projets EPR, il y a la fermeture de la plus ancienne centrale en service, qui plus est située en zone sismique : celle de Fessenheim. Or, ce matin, un article de presse laissait entendre que nous allions la subir encore dix ans de plus ! J'ai réagi, au nom du PG, par le communiqué de presse ci-dessous.


Fessenheim doit fermer immédiatement !

Les révélations publiées aujourd'hui par Le Figaro sont inquiétantes. La décision de l'autorité de sûreté du nucléaire de prolonger de 10 ans la durée de vie de Fessenheim serait une énorme erreur.

Cette centrale est aujourd'hui la plus vieille centrale française en activité. Fessenheim est de plus soumise à des risques sismique et d'inondation. Pourquoi cherche-t-on absolument à prolonger sa durée de vie ? La recherche du profit ne peut plus primer sur les impératifs écologiques.

Alors que l'Allemagne a décidé de sortir du nucléaire, alors que les Italiens ont exprimé le même souhait lors d'un référendum, serons-nous les derniers à comprendre que la sortie du nucléaire est inévitable ?

Elle ne se fera pas du jour au lendemain et doit donc être planifiée dès maintenant. L'arrêt immédiat de Fessenheim doit être le premier pas vers une nouvelle politique énergétique pour notre pays.

Mardi, 23 novembre 2010

27 novembre : "viv(r)e la gratuité des services publics !"

Samedi 27 novembre, dans le cadre des ateliers de la planification écologique, Gabriel Amard, président de la communauté d'agglomération des Lacs de l'Essonne, et Paul Ariès, directeur du Sarkophage, invitent à une journée de réflexion sur la gratuité des services publics.

10.11.27-colloque_gratuite.jpg

En voici le déroulement :

Animation du colloque: Mounia Benaili et Simon Lecomte

  • 9h15 : Ouverture et introduction : Défendre/étendre la sphère de la gratuité
Gabriel Amard, Président de la Communauté d'agglomération
Paul Aries, directeur du journal Le Sarkophage
  • 10h : Construire culturellement la gratuité des Services publics
Jean-Louis Sagot-Duvauroux, universitaire,
Gilles Clément, paysagiste,
Denis Collin, universitaire
  • 12h30 : repas
  • 14h : atelier «Construire dans les luttes la gratuité des Services publics»
Thierry Brugvin, sociologue,
Corinne Morel-Darleux, conseillère régionale Rhône-Alpes
Jean-Michel Drevon, États Généraux des Services publics (EGSP)
Roger Martelli, historien
  • 16h : Construire la gratuité des Services publics au quotidien
Aurélien Bernier, économiste,
Alain Belviso, président de la Communauté de communes Sainte-Beaume-Garlaban-Huveaune,
André Aschieri, maire de Mouans-Sartoux,
René Revol, maire de Grabels (Hérault)
  • 17h30 Conclusion : Gabriel Amard et Paul Ariès
  • 18h Perspectives : Jean-Luc Mélenchon, député au parlement européen.

Pour télécharger l'invitation et le programme, cliquez ici ; pour vous inscrire, cliquez .

Mardi, 6 juillet 2010

Pôle Emploi ne connaît pas les métiers écologiques de la construction !

Dans une question écrite publiée au Journal Officiel du 29 juin, j'ai interpellé Laurent Wauquiez, secrétaire d'État chargé de l'emploi, sur l'absence de catégorie propre aux métiers écologiques de la construction, dans le code « ROME » de Pôle Emploi qui liste l'ensemble des types d'emplois possibles sur le marché du travail, pour les offres comme pour les demandes.

Voir la question écrite sur le site de l'Assemblée nationale.

Lire la suite...

- page 1 de 2

Générateur de miniatures