En dépit de ce que le gouvernement essaie de faire croire aux Français, le constat dressé par plusieurs études est là, implacable et sans appel : Nicolas Sarkozy a réellement été le président qui a accordé d'innombrables privilèges aux entreprises et ménages les plus aisés. Entre 2007 et 2011, 84 milliards d'euros ont été redistribués par l'État vers les ménages, les ménages aisés et les entreprises, dans des proportions qui montrent les priorités qui ont été celles du gouvernement. Chiffres à l'appui, la démonstration apporte la confirmation que Nicolas Sarkozy a délibérément choisi d'aider ceux qui en avaient le moins besoin.