Mercredi, 8 février 2012

Question au gouvernement : difficultés d'accès et de prise en charge de l'IVG

En France, aujourd'hui, de vrais risques pèsent sur l'accès et la prise en charge de l'IVG pour les femmes. La désertification médicale, due à la politique du gouvernement et notamment à la loi HPST votée en 2009, réduit le nombre de centres d'accueil. Délais d'attente et tarifs augmentent dangereusement pour les femmes choisissant l'avortement. J'ai donc décidé d'interpeller le ministre de la Santé sur ces questions.

Voici la vidéo de l'échange avec la Secrétaire d'État qui a répondu,





et ci-dessous le compte-rendu.

Lire la suite...

Mardi, 22 novembre 2011

Quatrième jour de carence des arrêts-maladies : le gouvernement recule

Suite à l'annonce de François Fillon, voici le communiqué que je viens d'adresser à la presse.



Mercredi dernier, lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, la députée Martine Billard interpellait le Gouvernement, à propos de l'ajout d'un quatrième jour carence pour le paiement des indemnités journalières dans le secteur privé, et un premier jour de carence dans la fonction publique. Encouragée par le discours du Président de la République sur les fraudeurs à l'assurance maladie, la majorité mettait tous les assurés sociaux dans le même sac.

Aujourd'hui, le Premier ministre Fillon recule sur ce quatrième jour de carence, reprenant des critiques soulevées la semaine dernière par Martine Billard. Il risquait de ne pas être pris en charge par les employeurs, notamment dans les PME, puisque cela relève des conventions collectives.

Martine Billard salue cette reculade de la droite qui résonne comme une victoire. Elle appelle toutefois à rester vigilants pour que le couperet ne tombe pas sur d'autres catégories sociales.

Mercredi, 16 novembre 2011

Question au gouvernement : indemnités journalières, jours de carence et fraudes

Le gouvernement a donc décidé d'imposer une journée de carence supplémentaire aux salarié-e-s du privé et aux fonctionnaires. Sous couvert de réduction des déficits, et avec un violent discours de lutte contre les fraudes, ce sont encore et toujours les droits sociaux qui régressent. Seuls les moins fortuné-e-s sont exposé-e-s à des punitions collectives sous prétexte de dérapages individuels isolés, tandis que les plus riches restent dans l'impunité.

J'ai donc interrogé le gouvernement à ce sujet cet après-midi. Voici la vidéo,





et ici le texte de mon intervention.

Lire la suite...

Jeudi, 10 novembre 2011

Dix médecins de l'Hôtel-Dieu alertent sur les dangers que court notre hôpital

Dans une lettre ouverte aux décideurs de santé, dix médecins et infirmiers de l'hôpital de Paris centre donnent l'alerte. Leur question : "Iriez-vous vous faire soigner dans un hôpital sans radiologue ni chirurgien de garde et sans lit d’hospitalisation ?"

En effet, une nouvelle étape est franchie dans la remise en cause de la vocation hospitalière de l'Hôtel-Dieu (quoi qu'en dise le gouvernement). La réorganisation prévue par l'AP-HP prévoit que les gardes de chirurgie et de radiologie de 18h30 à 8h30 soient assurées, non plus sur place, mais par des médecins de Cochin. Conséquence : en cas d'urgence, les malades devraient être transporté-e-s... ce que leur état de santé ne permet pas toujours ! Certains personnels ont menacé d'exercer leur droit de retrait à deux reprises, jeudi 27 et vendredi 28 octobre, considérant ne pouvoir assumer la responsabilité d'une telle organisation. Ce changement a été reporté.

Aujourd'hui, dix soignant-e-s ont donc choisi de s'exprimer par une lettre ouverte.

Je m'efforce de relayer sur ce blog les nouvelles concernant la mobilisation. Je publie donc le contenu de cette lettre ci-dessous. Vous retrouverez des informations sur le blog de l'association L'Hôpital pour tous.

Lire la suite...

Mercredi, 2 novembre 2011

Budget 2012 de la Sécurité sociale : 10 ans d'échecs pour la santé

Je suis intervenue en séance, ce mercredi 2 novembre, pour l'explication de vote sur le PLFSS (Budget de la Sécurité sociale) pour 2012, en première lecture à l'Assemblée : un budget insincère, à l'image des dix ans d'échecs pour la santé en démantelant notre système de Sécurité sociale, au passif des gouvernements UMP successifs depuis 2002. Bien sûr, les député-e-s du Front de Gauche ont voté contre, comme l'ensemble de le gauche. Même le Nouveau centre n'a pas voté le PLFSS 2012 (il s'est abstenu).

Alors que les gouvernements UMP ont empilé les déremboursements en tout genre (forfaits, franchises...), il refuse de stopper l'explosion des dépassements d'honoraires, ou de bloquer les prix des médicaments dictés par les laboratoires. Et face aux fermetures d'hôpitaux et de maternités publics, la politique libérale (T2A, convergence tarifaire public/privé..) cumules la chasse aux pauvres et la désertification médicale. Et avec ce PLFSS 2012 de nouveau coups bas sont en perspective : un nouveau prélèvement sur les mutuelles et un quatrième jour de carence pour toucher les indemnités journalières (arrêts-maladies). Encore une fois, les plus précaires sont les premiers touchés ! Vivement une autre politique !

Vous retrouverez mon intervention dans la vidéo ci-dessous.





Et voici le texte :

Lire la suite...

- page 1 de 5

Générateur de miniatures