Mardi, 22 novembre 2011

Quatrième jour de carence des arrêts-maladies : le gouvernement recule

Suite à l'annonce de François Fillon, voici le communiqué que je viens d'adresser à la presse.



Mercredi dernier, lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, la députée Martine Billard interpellait le Gouvernement, à propos de l'ajout d'un quatrième jour carence pour le paiement des indemnités journalières dans le secteur privé, et un premier jour de carence dans la fonction publique. Encouragée par le discours du Président de la République sur les fraudeurs à l'assurance maladie, la majorité mettait tous les assurés sociaux dans le même sac.

Aujourd'hui, le Premier ministre Fillon recule sur ce quatrième jour de carence, reprenant des critiques soulevées la semaine dernière par Martine Billard. Il risquait de ne pas être pris en charge par les employeurs, notamment dans les PME, puisque cela relève des conventions collectives.

Martine Billard salue cette reculade de la droite qui résonne comme une victoire. Elle appelle toutefois à rester vigilants pour que le couperet ne tombe pas sur d'autres catégories sociales.

Vendredi, 18 novembre 2011

Précarité professionnelle des femmes

Hier était également mise en débat une proposition de loi socialiste "tendant à lutter contre la précarité professionnelle des femmes", dont le dossier est en ligne ici. Heureuse initiative, qui allait dans le même sens des textes que j'avais déposés avec Marie-Georges Buffet et les député-e-s communistes et du Parti de Gauche - vous pouvez télécharger le dernier en cliquant ici. Nous sommes bien entendu favorables à ce texte, qui sera soumis au vote mardi prochain.

Voici mon intervention en discussion générale.





Vous pouvez retrouver l'intégralité des débats sur le site de l'Assemblée, ici et .

Mercredi, 16 novembre 2011

Question au gouvernement : indemnités journalières, jours de carence et fraudes

Le gouvernement a donc décidé d'imposer une journée de carence supplémentaire aux salarié-e-s du privé et aux fonctionnaires. Sous couvert de réduction des déficits, et avec un violent discours de lutte contre les fraudes, ce sont encore et toujours les droits sociaux qui régressent. Seuls les moins fortuné-e-s sont exposé-e-s à des punitions collectives sous prétexte de dérapages individuels isolés, tandis que les plus riches restent dans l'impunité.

J'ai donc interrogé le gouvernement à ce sujet cet après-midi. Voici la vidéo,





et ici le texte de mon intervention.

Lire la suite...

Jeudi, 3 novembre 2011

Soutien aux grévistes du Novotel des Halles

Depuis le 6 octobre, les femmes de chambres du Novotel de Paris les Halles sont en grève, avec le soutien des syndicats SUD et CGT. Je suis allée les rencontrer ce matin et les assurer de mon soutien.

11.11.03-Novotel_1.jpeg

Contrats précaires, temps partiel imposé, salaires de misère, manque de reconnaissance dans leur travail... Leur situation est, à bien des égards, caractéristique du travail des femmes dans notre pays, en 2011. C'est pourquoi les organisations féministes sont également solidaires de cette lutte. Les pratiques de leur patron illustrent aussi les méthodes de contournement du droit du travail. La convention collective de l'hôtellerie-restauration limite le nombre de chambres à nettoyer par jour de travail et par salarié-e ? Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'externaliser cette activité et de passer par une société de nettoyage, appliquant une convention collective qui ne prévoit pas un tel plafond...

11.11.03-Novotel_3.jpeg

Samedi 5 novembre, entre 11h et 13h, ces grévistes et leurs soutiens organiseront une collecte place des Innocents. Passez les aider financièrement à la mesure de vos moyens et participez à la collecte des fonds ! C'est la solidarité de toutes et tous qui leur permettra de tenir assez pour obtenir satisfaction.

Il sera ensuite temps de rejoindre Bastille pour le départ de la manifestation contre les violences faites aux femmes, dans une continuité de revendications, car ce que ces salariées vivent, c'est bien aussi l'expression d'une violence sociale.

Lundi, 29 août 2011

Le Medef l'a imaginé, Sarkozy l'a fait

En 2004, le Medef a publié ses "44 propositions pour moderniser le Code du travail". Par "moderniser", il fallait entendre "casser". Depuis ma place privilégiée de membre de la commission des Affaires sociales à l'Assemblée, j'ai vu les gouvernements de droite successifs et leurs majorités parlementaires appliquer méthodiquement ce programme de régression sociale, étape par étape. J'ai pris des notes au fur et à mesure. Elles m'ont permis de préparer ce livre, Le Medef l'a imaginé, Sarkozy l'a fait, publié aux éditions Bruno Leprince.

Livre_MB2.jpg

Je le présenterai demain à la presse. À la veille des journées d'été du Medef. Le patronat français mérite bien cet hommage à son œuvre.

À nous d'écrire et, bientôt, j'espère, de mettre en œuvre notre programme de reconstruction !

Bonne rentrée à toutes et à tous.

Post-scriptum du 6 septembre

Pour acheter le livre, le premier réflexe est de passer chez votre libraire préféré-e, pour l'aider et le/la convaincre de développer son rayon politique.

S'il n'y a rien à faire de ce côté, vous pouvez le commander directement à l'éditeur, après avoir téléchargé le bulletin de commande en cliquant ici.

- page 2 de 6 -

Générateur de miniatures